Fondateur, fondatrice : s'inspirer pour innover
• Épisode
10

Les 10 commandements pour recruter les talents et les fidéliser

Ignition Program te donne les 10 commandements pour recruter un talent en entreprise et le fidéliser sur le long terme !

Les 10 commandements pour recruter les talents et les fidéliser

10 règles pour recruter les talents et les fidélise

En 5 ans d’existence, Ignition Program a pu se forger une solide expérience en matière de recrutement et d’accompagnement des start-ups sur tous les sujets managériaux. Ainsi, nous avons pu repérer de nombreuses bonnes pratiques pour aider les entrepreneurs à recruter des talents, les meilleurs profils pour leur start-up mais surtout les accompagner dans la durée et les aider à grandir à leurs côtés. Dans cet article, nous partageons nos 10commandements pour recruter les talents, les meilleurs profils start-up et les aider à devenir à leur tour des entrepreneurs exceptionnels.

Commandement n°1 : Travailler son image

Pour recruter des talents, il faut donner envie, être sexy. Il faut chercher à séduire les candidats comme on chercherait à attirer un client.
 Pour cela, il faut avoir réfléchi à toutes les raisons qui font que ton entreprise est l’une des “ best places to work “.

Il faut donc penser au parcours, avant de recruter ton talent, que va effectuer un candidat pour chercher de l’information sur ta start-up !

Les trois points de contact les plus importants à soigner sont :

-      Tes comptes sur les réseaux sociaux,

-      Ton site web

-       Tes profils sur les différents Job Desks.

Tout est potentiellement attirant ou repoussant : le wording choisi pour les annonces, le dynamisme et/ou la sympathie que ton équipe véhicule sur les vidéos, la présentation de vos locaux… Ce sont autant de cartes de visite virtuelles pour attirer et convaincre les meilleurs de s’intéresser à ta start-up, et de recruter des talents.

Commandement n°2 : Faire du recrutement une priorité absolue

Recrute run talent pour ta start-up doit répondre à un enjeu business.
 Un bon recrutement doit donc toujours s’accompagner d’une vision et d’objectifs réfléchis.

Choisir Ignition Program, c’est avoir la garantie qu’on te présente les meilleurs profils start-up, ceux qui correspondent vraiment à tes besoins.

Mais comme ces profils sont très recherchés, la concurrence est extrêmement rude. Alors, il faut s’imposer uncertain rythme et rester à l’affut !
Comment ? En étant disponible ! Le recrutement doit toujours rester l’une de tes priorités absolues, afin de recruter un talent le 1er et de le garder.

Garde à l’esprit qu’une seule semaine de silence avec l’un de tes candidats, c’est prendre le risque que la perle rare te passe sous le nez.

Commandement n°3 : Soigner l’expérience candidat

Chaque candidat avec lequel ta start-up interagit va se faire une idée de ton entreprise à travers les étapes de sélection que tu proposes.
Pour optimiser ta marque employeur, il est donc essentiel de soigner l’ensemble de l’expérience candidat.Recueillir du feedback auprès de tous, même ceux que l’on ne recrute pas, prévenir rapidement les candidats que l’on ne retient pas en prenant le temps de leur expliquer pourquoi… Toutes ces attentions vont te permettre à la fois d’améliorer tes process mais aussi de faire bonne impression quand tu souhaites recruter un talent . Ne sous-estime pas l’impact du bouche-à-oreille, que ce soit positif… ou négatif !

Commandement n°4 : Maitriser le déroulé de l’entretien

Bien souvent, les jeunes entrepreneurs ont du mal à bien mener leurs entretiens car ils manquent d’expérience et ne sont parfois pas encore tout à fait au clair sur ce qu’ils recherchent. Si c’est ton cas, nous te proposons de lire (ou relire) nos conseils pour bien mener son entretien en start-up.
Un entretien se prépare en amont et se mène à l’aide d’une grille d’évaluation pour bien identifier les points forts et les points faibles des candidats. Par ailleurs, un entretien réussi est un entretien où l’on respecte l’intimité des candidats et la légalité. S’il n’aborde pas ces sujets de lui-même, il est donc très fortement déconseillé voire proscrit d’évoquer : la situation maritale, les désirs de maternité, l’orientation politique ou sexuelle, l’état de santé, les origines, la religion…

Commandement n°5 : Optimiser l’onboarding

La phase d’onboarding est essentielle et elle commence dès la signature du contrat. Il s’agit d’accompagner les nouvelles recrues avant même leur arrivée dans les locaux et dans leurs premiers mois dans l’entreprise. Pour cela, il existe de nombreuses petites attentions qui seront fortement appréciées pour recruter des talents très demandés :

Chez Ignition Program, on bichonne nos entrepreneurs et on envoie systématiquement à ceux qui souhaitent recruter un talent, l’un de nos Ignitees un document d’aide à l’onboarding.

Commandement n°6 : Fixer un cap et assurer le suivi

Recruter le talent et le laisser seul n’est pas suffisant pour faire grandir son talent au sein de ta start-up. Un management efficace et pérenne est indispensable.
Pour y parvenir, il faudra fixer avec et pour lui des objectifs clairs, dès la prise de poste puis tout au long de son parcours.

Il est important de fixer un point récurrent (point hebdomadaire dans un premier temps par exemple, puis point bi-hebdomadaire lorsque le salarié devient plus autonome) avec lui pour challenger ces objectifs régulièrement, et s’assurer que vos priorités convergent.

On sait que cela prend du temps de s’organiser pour recruter un talent et le fidéliser, mais c’est un investissement rentable !

Un profil start-up avec un fort tempérament entrepreneurial va davantage trouver du sens à ce qu’il fait s’il se sent accompagné dans sa progression. Il sera de fait plus épanoui et engagé dans sa mission pour aller toujours plus loin et se dépasser.

Commandement n°7 : Tenir ses promesses

Oui, tu pourras recruter des talents en leur vendant du rêve et en leur promettant la lune. Mais l’une des clés pour fidéliser ces talents, c’est de tenir ces promesses.

L’enjeu est donc de savoir se démarquer pour susciter l’intérêt sans générer de frustration ou d’insatisfaction une fois confronté au quotidien du poste. Aussi, on croit qu’il est important de parler très tôt des attentes du candidat et de jauger l’adéquation de celles-ci avec les perspectives d’évolution que vous pouvez lui offrir.

Est-ce que cela va nécessiter de la formation ? Combien cela coûtera-t-il à la start-up à moyen et long terme ? Au vu de la trésorerie, est-ce que vous pouvez vous le permettre ?

Il s’agit donc de rester ambitieux mais réaliste.

Commandement n°8 : Communiquer, communiquer, communiquer

Oui, en tant que manager tu traverseras des moments plus difficiles, ils sont inévitables.

En cas de doute après avoir recruter un talent sur ses capacités à atteindre ou dépasser les objectifs que vous vous êtes fixés ensemble, la première des choses à faire est de lui en parler.

70% des alertes sont liées à des problèmes de communication, ne pas prendre en compte cette option, c’est prendre le risque de laisser la même erreur se répéter avec d’autres salariés.

Nous considérons qu’il y a deux règles d’or à respecter :

Commandement n°9 : Se montrer exemplaire

Être entrepreneur, cela implique un devoir d’exemplarité auprès de ses équipes.

Par exemplarité, on entend : payer les salaires en temps en en heure, ne pas rompre de promesse d’embauche, licencier sans entretien préalable, intimider ses salariés pour les pousser à la démission…

Mais aussi : être à l’écoute, avoir le sourire, être tolérant, mettre les mains dans le cambouis, prendre ses responsabilités… et transmettre de l’énergie à tes recrues !

Commandement n°10 : Inspirer et motiver

Dans une start-up, contrairement aux grands groupes, les employés ont la capacité d’impacter individuellement et de grandir avec l’entreprise.
 Ta start-up, c’est ton équipe. Aussi, pour les fidéliser, ta capacité à être un leader, à les motiver, à les inspirer compte énormément. Pour cela il faut s’intéresser à eux, à leurs réalisations et savoir les récompenser quand ils le méritent : par une promotion en changeant de titre par exemple ou en lui donnant plus de responsabilités, en lui libérant du temps pour une formation ou un cycle de conférences dont il rêve et qui l’aidera à grandir… Tout cela montrera que tu es attentif à eux et pro-actif pour les garder heureux et motivés.

En tant qu’entrepreneur, il faut donc être le porteur des convictions de la start-up, de ses valeurs et de la vision.

Pour aller plus loin, nous sommes allés chercher les conseils des meilleurs pour que ça se passe bien côté RH quand ta startup scalera. Et situ en veux encore plus pour recruter tes talents et les fidéliser sur le long terme, as-tu pensé à faire de tes talents des associés ?

All credit goes to Ramotion for the title animation.

C'est maintenant l'heure du choix

Revenir à la timeline

Fondateur, fondatrice : s'inspirer pour innover

Le rôle d'un.e CEO ? Boucher les trous dans la raquette / être chef.fe d'orchestre / représenter la boite / prendre des décisions complexes / innover / prendre des risques. On vous propose quelques lectures pour vous inspirer !

Lire l'épisode suivant

Comment bien mener un entretien d’embauche en start-up ?

Nous te donnons toutes les astuces pour mener un entretien d’embauche avec brio et déceler les bons candidats, malgré le stress de la situation.

S'inscrire à Ignition Program

Chaque talent mérite d'avoir un impact

Ignition Program vous aide à accéder aux jobs des startups les plus innovantes d'Europe.

Elle est fraîche ma Newsletter ! Tous les mois, un arrivage de contenus de première fraîcheur pour avancer dans votre carrière.
Merci ! On se retrouve dans votre boîte mail !
Oops! Quelque chose n'a pas fonctionné... Seriez-vous déjà inscrit(e) ?
Se connecter
Se connecter
À ProposÉquipageContactMentions légales & CGS
facebooktwitterlinkedininstagram
Candidats
AccompagnementSuccess StoriesBlog
Entreprises
RecruterPricingTémoignages
Ignition Program
ContactA ProposEquipageMentions légales & CGS
S'inscrire